Nothing Is Permanent – Parcours de sculptures à Esch-sur-Alzette

"Truck", Erwin Wurm, 2011, technique mixte, 360 x 200 x 560 cm, 1.250 kg (Copyright: Studio Erwin Wurm)

La Ville d’Esch organise une importante exposition de sculptures dans les espaces publics de la ville. Cette exposition, unique par son envergure, reliera différents endroits clés dans la ville au moyen d’un parcours jalonné de 23 œuvres monumentales. Partant de la place de l’Hôtel de Ville, le parcours forme une boucle qui amènera le visiteur à découvrir ou à redécouvrir les principaux points d’attraction de la ville : Musée de la Résistance, Ariston, Konschthal, Bridderhaus, Uelzechtsstrooss, Parc Laval, Schlassgoart, etc.

“Moon in the Tree”, Martine Feipel & Jean Bechameil, 2018, résine polyester, 460 x 270 x 140 cm (Copyright: Feipel/Bechameil)

Une expérience transmédia

Le parcours pourra être suivi au moyen d’un dépliant ou d’une carte géolocalisée accessible sur le site Geoportail du gouvernement. Les œuvres seront chacune dotées d’un code QR permettant d’accéder à plus d’informations sur l’artiste et son œuvre. Enfin, un catalogue richement illustré avec des notices sur toutes les œuvres et un essai de l’historien d’art et d’architecture Thibaut de Ruyter paraîtra le jour du vernissage.

L’exposition sera visible du vendredi 17 juin au dimanche 11 novembre 2022 inclus. Le Vernissage aura lieu le jeudi 16 juin 2022 à partir de 17h au Bridderhaus.

Des œuvres luxembourgeoises se mêlent aux œuvres internationales

“Points of View”, Tony Cragg, 2010, acier inoxydable, 650 x 177 x 179 cm / 575 x 130 x 130 cm (Copyright: Studio Tony Cragg)

Coordonnée par le commissaire d’exposition Alex Reding, Nothing Is Permanent rassemble une volée d’artistes de renommée mondiale, tels que Katinka Bock, Tony Cragg, Wim Delvoye, Bernar Venet ou Erwin Wurm, qui interviennent aux côtés d’artistes luxembourgeois confirmés tels que Martine Feipel & Jean Bechameil, Tina Gillen, Claudia Passeri, Vera Kox ou encore Eric Schumacher.

À travers un large éventail de positions et d’approches, l’exposition interroge le rôle de l’art dans l’espace public dans un contexte urbain et sociétal en mutation constante. Pour ce faire, elle joue sur les notions d’impermanence et de variabilité : celle des formes, des sujets et des regards, mais aussi celle des interprétations et associations, appelées à changer avec le temps.

Le titre de l’exposition, qui mêle œuvres existantes et nouvelles réalisations, est emprunté à une œuvre de Michel Majerus, dont une grande peinture sera par ailleurs exposée dans une salle spécialement aménagée de la Konschthal pour commémorer le vingtième anniversaire du décès prématuré de l’artiste, né à Esch-sur-Alzette en 1967.

Nothing Is Permanent s’adresse à tous les publics en proposant des œuvres imposantes, intrigantes, ludiques ou insolites.

 

Venez découvrir la capitale du Sud sous un angle nouveau le temps d’un été !

Retour